Partagez | 
 

 ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 21
Nombre de messages RP : 7
Date d'inscription : 08/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 1B avec Anju Mishima
Études/Classe/Profession: Universitaire en droit
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Jeu 9 Fév 2017 - 21:34







♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]




Je ne connaissais pas l'endroit où j'allais aller. En fait, dans le bateau qui m'emmenait dans cette Université, je réalisais – une nouvelle fois – que je ne savais rien. Je ne connaîtrais pas les gens, je ne connaîtrais ni les us et les coutumes, ni les lieux et encore moins les pratiques que ses habitants avaient cultivé. Rien. C'était une sensation déboussolante, énervante et fatigante. Je n'avais pas envie d'y aller. Je n'avais pas envie de faire un quelconque effort. Je n'avais pas envie... Je n'avais envie de rien. Déjà que j'avais fermé ma gueule quand l'autre grosse truie qui me servait de grand-mère m'avait quasiment jeté dans cet avion...

À croire que je n'ai pas ma place dans ce pays... Dieu que la Sicile me manque...

Je suis arrivée en fin de soirée, un vendredi. Ce qui a été une première bonne impression. Le noir. Le silence. La solitude. Habituellement, je n'aime pas ça. Mais là, pour une raison qui m'échappait, c'était relaxant. Par réflexe, je resserrais la poigne que j'avais sur ma valise et portais l'autre à ma hanche, désireuse de toucher mon arme. Et, une nouvelle fois, je grognais. Je n'avais pas ma lame. Je n'avais pas mon amie. Je n'avais plus rien dans ce putain de pays.

J'ai déposé mes affaires dans ma chambre, ignorant complètement si j'avais une colocataire ou pas, ressortant de suite. La femme qui m'a amené dans les dortoirs est repartie aussi vite que moi. J'ai fermé la porte à clef avant de laisser mes pas me traîner dans la ville. On m'a expliqué qu'il y avait plusieurs quartiers donc un plus dangereux qu'un autre. J'avais envie d'y aller. J'étais en route pour ça. Et j'ai été attiré par le son. Un son de caisson et de basse, un son qui faisait remuer le sol. Un son qui appelait à la danse et à la solitude en communauté.

Comme je n'avais rien à faire, j'y suis allée. Aussi simplement que ça. Je remerciais intérieurement mes parents de ne pas m'avoir coupé les vivres. C'était plus facile avec un peu de sous. J'ignorais même combien j'avais sur mon compte. Mais ce n'était pas important. L'argent – comme tout le reste – n'était qu'une donnée négligeable. Loin de moi l'idée d'ignorer que mes parents raquaient pour mes études. Et qu'ils devaient payer cher. Ceci étant, on ne m'avait pas demandé à venir ici. Je n'avais pas été informé, mon avis n'était sûrement pas... « nécessaire ».  

Je portais ma veste en cuir noir et jaune – délaissée dans les vestiaires pour le bien de mon propre corps, mon haut moulant mes formes avec du coton au niveau de ma poitrine et un style corset pour affiner ma taille. Mes jambes, habituellement dénudés à cause de mon amour des shorts, étaient recouvertes de d'un jean sombre maintenu par une ceinture de cuir brune. Je remuais mes oreilles, soupirant de les sentir d'abord enturbannés dans mes chaussettes légères puis cognant contre le tissu de mes baskets de ville.

Le bruit de la musique trop bruyante semblait vouloir briser mes tympans, l'odeur de cigarette froide mêlée à l'alcool ambiant et à la sueur me ramenait dans ce lieu qui se voulait adepte de détente alors que je ne voyais que décadence et luxure.

- Quel enfer...

En marchant, je sentais mes cheveux onduler le long de mon dos, caressant la cambrure de mes reins. Je les savais descendre jusqu'à mi-cuisse, relevant ma main pour remettre une de mes mèches folles derrière mon oreille portant l'anneau doré de la soirée. J'observais mon bracelet reproduisant une chaîne brisée que j'aurais pu éclaté. Comme si j'en avais la force... Naturellement, je me suis allée à aller au bar, commandant un rhum avant de sortir pour prendre soin de mon futur cancer des poumons. Qu'est-ce que je foutais là déjà ? Pourquoi j'étais sortie ? Ah oui. Je m'ennuyais. Je voulais de l'action.

J'aurais du aller à Inazami.

J'en suis venue à aller sur la piste de danse. Que j'étais fade. À être là, seule, à danser sur une musique que je détestais sans la connaître, à ne désirer qu'une chose. Qu'on vienne m'emmerder et que je puisse cogner un idiot bourré. Ou pas. Peu m'importe. Je voulais me battre. Ici ou ailleurs, un coup est un coup. Simplement.

Le temps passait et j'en venais à me dire que j'allais rentrer. Personne ne cherchait la merde et ça me gavait d'attendre un truc qui n'arriverait possiblement pas. Alors j'ai simplement arrêté. Arrêté de sourire, arrêté de regarder les gens. J'allais sortir. Flâner. Rentrer. Peut-être que je trouverais de quoi boire...

Sauf que. J'avais rarement mis les pieds dans une boîte de nuit. Du coup, je n'avais pas – et ne voulais pas spécialement avoir – les réflexes que le lieu impliquait. On est tombé sur moi, littéralement. Non pas d'une chute. Mais de mecs qui voulaient que je rentre avec eux j'sais pas où. Mais c'était ma chance. Des cibles faciles. Jusqu'à entendre deux trois insultes lorsque je ne répondis pas à l'un des idiots.

On a fini par sortir, récupérant ma veste au passage, eux m'emmenant dans une ruelle non loin. Génial. Si en plus je n'avais pas besoin de faire des efforts... Quand – enfin ! - nous fûmes seul, cet homme a voulu mes lèvres, me plaquant au mur. Et mon sourire s'étirait longuement pendant que je le repoussais, mon poing se fermant pour atterrir dans son estomac.

- Qui croyez-vous être pour tenter de prendre mes lèvres ?



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 31
Nombre de messages RP : 17
Date d'inscription : 02/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 2A
Études/Classe/Profession: 1 ère année.
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Jeu 9 Fév 2017 - 22:38

Miaou miaou miaou… Cela devait être le début de soirée, Evan était toujours dans son lit dormant, mais les chats le réveillèrent avec délicatesse, sans un mot, il ouvrit les yeux, sans un mot toujours, il se releva de son lit. Ouai il était à poil et alors ? Il était chez lui après tout. Allant donc nourrir les chats, bien qu’ils n’étaient pas à lui, le jeune homme préférait leurs compagnie à celle de type pouvant le faire chier à quémander de la bouffe. D’ailleurs en parlant rapidement de bouffe, c’était peut être son estomac qui grognait aussi. Donc dans la logique il se fit des pâtes. Carbonara qui plus est ! Le jeune homme commença donc à manger tranquillement, il ne fixa pas l’heure, juste qu’après ça il savait qu’il irait prendre une douche pour ensuite aller s’habiller. Son téléphone portable sonna, ce qui le fit tilter qu’il avait dormit toute la journée… OUI TOUTE UNE PUTAIN DE JOURNEE ! Décrochant, il écouta un type qui le menaçait de mort, par téléphone… La classe n’est ce pas ? De plus le gars déclara dire savoir où Evan habitait, ce dernier se marra royalement, il était dur d’avoir son numéro à Evan, pourquoi ? Car il avait deux numéros… Un pour les emmerdes, mais aussi un pour les personnes de réelles confiance. Là il était sur celui à emmerdes. Laissant encore trente secondes de blabla inutile, il vint répliquer.

« Je suis à poil, attends que je m’habille, on se retrouve à la boîte de nuit à Uzume. »

Le type lui donna le nom de la boîte où aurait lieu le point de rendez vous, Evan sans en ajouter raccrocha et fila prendre une bonne douche bien… Froide. Il trouvait ça chiant de prendre que des douches chaudes, le froid par moment pouvait faire du bien, ne cherchez pas… Evan a sa logique. Sortant de sa douche, il s’essuya, se coiffa. Et vint donc enfin à se vêtir, sa tenue pour se soir ? Jean noir, des rangers noir… Un t-shirt blanc et une veste rouge par dessus, veste à capuche. Un manteau ? Non, il n’en vit pas la peine, de plus cela le gênerait dans la situation qu’il voulait qui se passe. Une fois bien habillé, ouvrant sa porte et sortant de son appartement, il suivit la descente d’escalier pénard, ouai il n’était pas pressé, après tout, seul à seul. Quoi qu’il savait déjà que le mec ne serait pas seul. De ce fait il sortit son téléphone à emmerdes, pour l’ouvrir et appeler quelqu’un.

« Hey ! C’est Evan, je vais casser la gueule au Cachalot, oui, fin ses potes seront sûrement là, je te demanderais juste de pas intervenir. Pas besoin d’un spitch, garde moi une bouteille de coté. Car ça se passe pas loin de la boîte, je payerai comme d’hab tu me connais. »

Après un bref salut, il raccrocha. Observant son répertoire, des fois il se demandait pourquoi il n’avait personne dans son téléphone de confiance. Enfin qu’importe. Evan n’en avait pas grand-chose à faire, après tout. Avoir sa confiance était assez dure. Arpentant les rues, il passa par une ruelle qu’il avait l’habitude de prendre, de là il vie une bande de jeunes qu’il avait déjà croisé au par avant, ceux ci le laissèrent passer, respect ou peur ? Allez savoir. Un peu plus loin un type à terre bien amoché. Evan soupira ne tournant pas le regard vers les trois ados, ceux ci devaient avoir voler le fric du type. Mais ça ne concernait pas Evan. Passant principalement dans des ruelles, il fut surpris de voir le cachalot se prendre un coup de poing dans l’estomac. Quelques secondes à comprendre que c’était une fille qui l’avait frappé, ce fut un rire qui sortit des lèvres d’Evan.

« Oh putain… Sérieux ! J’étais venu pour te casser la gueule et une fille t’en fou une. Au fait, ma grande, je te le laisse. Je me charge de ses potes. »

Le sourire d’Evan s’étira, tournant le regard vers deux gringalets qui avancèrent vers lui, Evan sortit les mains des poches, les fixant d’un regard qui était tel celui d’un terrible prédateur. Les deux mecs n’osèrent pas avancer, l’un d’eux voulut donc saisir sa chance, Evan lui envoya le coude sur le thorax, le faisant reculer et bloquant légèrement la respiration de celui ci.

« Cachalot, pourquoi tu te bats jamais seul ? Tu sais ce que je réserve aux cons comme toi pourtant... »

Bien que beaucoup savaient qu’il avait été envoyé à l’hôpital par un gars d’Inazami, Evan n’en restait pas moins dangereux pour eux, en quelques années il avait eux des connaissances. Et là face à lui un type à qui il voulait faire la peau, était déjà occupé avec une nana. C’était pour Evan hilarant, bien qu’il voulait casser la figure du cachalot, Evan n’allait pas aider la demoiselle pour autant. Ce qui ne l’empêcha pas d’ajouter pour la demoiselle.

« Si t’as envie que je prenne le relais hésite pas. »

Evan, garda un court instant le regard sur cette jeune demoiselle, elle était bien habillée, mais pour avoir frappé un crétin comme celui qu’Evan nommait cachalot, il fallait avoir un certain cran. Cela ne laissa pas de marbre Evan, car ce dernier l’on pouvait voir qu’il s’amusait de la situation. Bien qu’il aurait bien aimé cogner cachalot et non deux gringalets qui semblaient à peine sortit de chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 21
Nombre de messages RP : 7
Date d'inscription : 08/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 1B avec Anju Mishima
Études/Classe/Profession: Universitaire en droit
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Ven 10 Fév 2017 - 0:14







 ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV

Evan Mire]




« Oh putain… Sérieux ! J’étais venu pour te casser la gueule et une fille t’en fou une. Au fait, ma grande, je te le laisse. Je me charge de ses potes. »

C'est qui ce boulet ? Comme si j'avais besoin d'aide ? Ils sont trois. Même seule, amochée, fatiguée, j'aurais pu les battre, je n'avais pas besoin de l'aide d'un blondinet à grande gueule. Mais alors. Vraiment pas. Pourtant... Je l'avais regardé. Quand son regard changea, mon intérêt s'éveilla. Un intérêt empli de question, un espoir qu'il ne soit pas complètement un boulet. Un tel regard... J'avais l'impression d'être face à mes hommes lorsqu'ils voulaient se montrer « à la hauteur » de ma réputation familiale.

Il appela l'abruti congénital « Cachalot ». Moui. Ça lui allait bien... Lorsque les deux sous-fifres de « Cachalot » s'avancèrent vers lui, enfin quand l'un des deux prit ses couilles en main, j'observais en ignorant le vexé à l'abdomen endolori le coup de coude de l'homme. C'était pas mal. J'aurais sûrement visé plus haut pour le tuer pour ma main pour plus de douleur. Mais il paraît que chacun à sa façon de combattre. Soit.

À la question qu'il posa à Cachalot, je ne pus m'empêcher de rire. C'était pourtant évident non ? Ce type était faible, lâche et sûrement à cran. Il avait du mal à se remettre d'un seul de mes poings alors que je n'avais pas mis toute ma force dedans. Alors se battre seul... L'idée ne lui avait probablement pas effleuré l'esprit – si toutefois il était capable de réfléchir. Ce qui n'était – bien évidemment – qu'un optimisme de ma part.

Mon rire s'arrêta net lorsqu'il me parla. Prendre le relais ? Pourquoi ? Il pensait vraiment que j'étais en difficulté ? Quand bien même je l'avais été, je l'aurais frappé pour m'aider. Jamais. Jamais je ne laisserais quelqu'un s'interposer dans un de MES combats. J'avais frappé mon père pour un acte du genre, ce n'était pas un gringalet qui allait changer ça.

Levant la main pour la laisser aller de droite à gauche rapidement alors que je me tournais pour lui faire face, un sourire joueur aux lèvres, un regard bien plus dur.

- Sans façon Darling ~ Je n'ai pas besoin d'aide, je sais m'occuper de moi-même.

J'ai observé Cachalot se relever, m'ignorant pour se diriger vers le nouveau venu. Il l'appelle Evan et annonce qu'il va le défoncer. Qu'il est adorable ~. Je ne vais pas le laisser partir. Je l'attrape par le col, le reculant de force pour qu'il perde l'équilibre, usant de mes deux mains pour attraper son cou pour l'abaisser à la rencontre de mon genou. J'entends un craquement lorsque mon articulation déforme son visage, sachant pertinemment que mon visage est plus sadique et heureux du bruit qu'autre chose.

Je le laissais hurler, un léger rire passant mes lèvres. Un rire qui promettait la souffrance et la douleur. Jusqu'à ce que j'entende un son. Un son connu et commun. Un « clic » de couteau sortit. Ce simple bruit me fit tourner la tête vers l'immobile. Et je me suis rapprochée. Sans pression, calmement. Mon sourire éclairant plus encore mon visage, l'expression de sang qui va couler faisant sans aucun doute pétiller mon regard. Et je lui attrapais la main en serrant mon pouce sur son poignet, mon majeur étant à l'opposé du pouce.

- Donne-moi ça mon chou. C'est dangereux.

Ce qui ne m'empêcha pas de lécher la lame en un soupir. Ça m'avait manqué... Une lame. Juste une lame. Un instant, mon visage devint enfantin, heureux, joyeux. J'avais de nouveau un jouet. « Merci ». Et je leur montrais mon dos, m'accroupissant vers Cachalot - toujours allongé - en lançant le couteau telle une gamine en plein jeu. Je me laissais jongler un instant avant de reprendre naturellement.

- Nous disions... ? Tu voulais ma langue non ? Et si je te prenais la tienne~ ?



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 31
Nombre de messages RP : 17
Date d'inscription : 02/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 2A
Études/Classe/Profession: 1 ère année.
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Ven 10 Fév 2017 - 0:46

Evan était là à attendre un peu que les deux rigolos retentent une attaque, entre temps la jeune demoiselle c’était mise à rire, sûrement par rapport à Cachalot, mais il n’en chercha pas la raison précise, oui… Evan sentait que cette jeune demoiselle n’était pas comme les autres, loin de là, c’était… Particulier. En un sens c’était tout plaisant de savoir que des gens comme ça passaient par là, qui était-elle ? La question se posa un court instant, malheureusement Evan n’en avait pas la moindre réponse, le rire de la jeune femme c’était stoppé au moment où il avait parlé de prendre le relais. Qu’importe, elle avait du cran, voir même une paire de couille si l’on pouvait dire en l’écoutant parler. Le cachalot lui voulait s’en prendre à Evan, mais il n’eut pas besoin d’agir que ce fut la demoiselle qui s’en occupa, alors qu’un des deux rigolos voulut aller aider son boss, Evan siffla, ce qui tétanisa le gaillard, l’autre en profita pour prendre la fuite après avoir reprit son souffle. Evan fixa le laquai restant qui détalla aussi vite que l’autre. Soit ils allaient se planquer pour éviter la suite, soit ils allaient chercher des potes à eux. Peu importe le cas Evan en avait quasiment rien à foutre, car si ça se poursuivait comme ça les flics rappliqueraient. C’est pas Inazami ce district après tout. Evan prit part pour le choix d’être observateur et spectateur de ce qui se passait. C’était juste amusant de voir cachalot se faire rétamer par une demoiselle. De plus celle ci attira l’attention d’Evan, allez savoir… Sûrement dû au fait qu’elle avait plus de courage que la plus part des gars qu’il avait tabassé. Et si c’était autre chose qui anima la demoiselle ? Evan était intéressé par ça, cherchant une réponse à ses questions intérieurement. Et cela sans lâcher la scène du regard.

Cachalot se mit à Hurler, Evan resta là mains dans les poches à regarder, il n’allait pas aider la demoiselle, celle ci sembla savoir quoi faire. Il y eut alors une sorte de changement, le cachalot prit comme un sourire en sortant son couteau, Evan émit un soupire, il allait intervenir, quand il vit le visage de la demoiselle, là il n’en bougea pas, comme si quelque chose venait de l’interpeller pour dire de la laisser faire. Mais Evan lâcha d’un souffle léger.


« Le con… Je sens qu’il va le regretter. »

Ni une ni deux, alors qu’Evan ne voyait plus le visage du cachalot, il comprit en voyant la demoiselle le désarmer. En toute circonstance Evan n’utilisait pas de couteau, ni même d’armes à feux, en fait il préférait se considérer lui même comme une arme, cela permettait facilement de ne pas ressentir la moindre gêne en se battant. Surtout quand l’adversaire est armé. Dans le regard d’Evan, toujours le regard de prédateur, il avança de deux pas, écoutant ce que la demoiselle avait à dire. La demoiselle l’avait remercié pour le couteau, en un sens Evan aurait fait pareil à sa place, l’homme qui n’avait plus son couteau devait sûrement être prit dans la peur, le tourment ou le regret ? Cela n’avait aucune importance, il fallait juste qu’il n’en fasse pas des tonnes, qu’il ne dise plus rien et qu’il se casse. Evan l’aura une autre fois. Alors que la jolie demoiselle jongla avec le couteau, enfin… Jongler était un bien grand mot non ? Qu’importe. Evan fixa le cachalot qui sembla le supplier, oui, il supplia Evan assez rapidement en demandant le pardon, limite en pleure. Sur le coup Evan s’abaissa fixant le cachalot.

« Bah mon gros ? Tu as encore besoin de gens ? Débrouille toi. »

Evan lui tapota gentiment la joue avec un sourire amusé, se redressant, il s’éloigna un peu, mais se retourna très rapidement vers la demoiselle, remettant ses mains dans les poches. Le jeune homme lâcha d’un air naturel.

« J’ai pas l’habitude d’inviter les gens mais… Si tu veux boire un coup gratos, je t’attendrai. Ah… Peu importe ce que tu vas faire, le cachalot risque de revenir avec ses potes. Chose que j’ai envie de voir. »

Evan marqua une courte pose, sortant son téléphone à emmerdes, allant venir prendre Cachalot en photo mais évitant d’y mettre la demoiselle. Retournant alors vers la boîte de nuit, il ajouta.

« Il aime faire croire qu’il a des couilles. Et penses que tout s’achète avec l’argent. »

Evan resta de dos, semblant tapoter sur son téléphone, en fait il ne faisait que mine d’envoyer un message, de manière à ce que Cachalot ai la rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 21
Nombre de messages RP : 7
Date d'inscription : 08/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 1B avec Anju Mishima
Études/Classe/Profession: Universitaire en droit
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Ven 10 Fév 2017 - 1:49







 ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV

Evan Mire]




Une arme. Je n'avais besoin que de cela. J'adorais avoir une lame. Je n'en avais pas foncièrement besoin. Mais j'adorais sentir le métal froid sur mes lèvres, sur ma main, pouvoir enserrer à volonté un pommeau... Dieu que mon katana me manquait...

J'entendis des supplices. L'homme, ignore, faible, lâche... Il suppliait le blondinet. C'était... Risible. Je sentis mon corps convulser, les larmes coulant de mes paupières se fermant alors que je tentais de retenir mon rire qui finit par résonner dans la ruelle presque vide. Depuis mon envol vers le Japon, mon visage était resté fermé, mon regard noir et mon sourire sarcastique. Là... Je riais. Je me sentis être prise d'un fou rire incontrôlable. De ceux qui s'arrêtent lorsque votre ventre vous fait mal et que vos yeux vous piquent sous les larmes qui ne veulent pas s'arrêter. Et bin... C'est exactement dans cet état que je finis. J'avais entendu quelques mots de la part de Blondinet. « coup gratos », « revenir avec ses potes ». « envie de voir ».

Je vis l'homme rougir, tentant de se débattre sous la photo prise et enrageant lorsque l'homme tapota sur son clavier. Je ne voyais pas l'intérêt de faire cela. Mais bon. C'était son choix. Moi. Je ne voulais que sa mort. On ne m'agresse pas sans avoir la vie sau... Oh ! Une idée passa mon esprit et je passais l'arme dans ma main droite, bloquant sa bouche de la gauche.

- Tu vas te taire. Tu ne prononceras pas un mot, pas un son. A moins que tu ne veuilles crever. Ici. Maintenant. Je suis d'humeur joyeuse. Tente donc d'être un homme pour une fois. Ça te changera.

Passant la lame sous son haut, je le déchirais longuement avant de sourire un peu plus. Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas fait ça... La pointe de l'arme entailla son torse, au niveau de son cœur, traçant un « K » calligraphié. Elle prit son temps, repassant sur les petites entailles, appuyant sa main sur les lèvres de l'homme. Elle ne le regardait pas, chuchotant comme une douce menace sensuelle.

- Ne bouge pas Bedu Mio~ Un faux mouvement et ton cœur s'arrête...

« Bedu Mio ». « Mon Chéri ». J'utilisais ce surnom quand le jeu se finissait. Je le voyais pleurer. Il se retenait alors que la douleur commençait enfin à arriver. Je me délectais de sa souffrance, continuant de graver mes initiales sur son torse. D'abord le « D » qui se mêlait au « K » et enfin le « M ». Je prenais mon temps. Je prenais bien trop mon temps, me ressourçant dans les supplices étouffées du gros porc. La peau qui se rompait, l'odeur de sang, les gémissements qu'il n'arrivait pas à retenir.

- Tu as ma marque sur ta peau. Tu as mon nom dans ta chaire. Un mouvement qui ne me plaît pas et je jure que je te traquerais, je te retrouverais, je te ferais bien savoir qui te domine. Tu es mien. Que ça te plaise ou non. Trahis moi et je te montrerais à quel point un être humain peut souffrir. Suis-je claire ?

Il hocha sa tête. Plusieurs fois alors que son visage n'exprimait que douleur. Je ne doutais pas un instant qu'il était terrorisé. C'était parfaitement le but. Ça et marquer sa peau. Parce qu'il n'y avait rien de plus humiliant pour un homme que de se faire maîtriser par une femme. Surtout une femme paraissant faible, comme moi. Oh j'en ai parfaitement conscience. C'est même l'une de mes meilleures cartes. Celle que je préfère jouer.

Me rappelant de la dernière phrase du blondinet, je repris en chuchotant, juste pour lui, juste pour qu'il sache. Je lui murmurais doucement que j'avais plus de couilles que lui. Qu'il me devait le respect. Que je garderais un œil sur lui. Il m'appelle Kami-sama, ce qui me fit sourire. J'en vins à me relever de lui, jouant avec le couteau, l'ignorant lui et ses deux idiots de sbires.

- Un verre ? Où ça ? Ceci dit... Je n'ai rien contre. J'ai passé une bonne grosse journée de merde. J'ai rien du coup contre un peu de détente Sweety~


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 31
Nombre de messages RP : 17
Date d'inscription : 02/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 2A
Études/Classe/Profession: 1 ère année.
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Ven 10 Fév 2017 - 10:11

N’importe qui pouvait flipper de cette situation, mais Evan lui, c’était un plaisir pour lui d’assister à ce genre de scène. Le simple fait de voir un type qui voulait le tabasser se faire avoir en beauté par une demoiselle à l’allure des plus innocentes sur l’instant. Evan savait qu’il fallait se méfier des apparences, il le savait ! Mais là sur le coup, c’était énorme. Rien qu’en entendant le son de la douleur, honnêtement, Evan n’aurait pas trop aimé être à la place de cachalot. Bien que dans un autre sens, dans une autre situation, cela ne lui aurait peut être pas déplu, mais bon les conditions étaient loin d’être identique. Hors revenant à la réalité, certaines choses faisaient que pour Evan les histoires d’un soir n’apportaient que malheur, enfin qu’importe ce à quoi il avait pensé, le plus important était devoir la scène. Une scène des plus rares qu’Evan ne pouvait qu’apprécier. Le jeune homme était attentif à ce qui se passait, bien entendu ce n’était pas son genre d’infliger ça, car… Pour écrire sur la peau de quelqu’un avec un couteau, notre ami ne l’avait jamais fait. Evan garda le silence le long de cette situation, le cachalot tenait à sa vie, il faisait pitié. Mais on pouvait noter qu’il évitait de bouger pour ne pas crever ! C’était mémorable, mais le serait ce assez aux yeux de la jeune femme qui sembla tant s’amuser ? Tant de choses pouvaient passer, Evan quand à lui, il observait aussi si personne ne venait par la ruelle où ils étaient.

« C’est la première fois que je le vois se soumettre comme ça. »

Evan disait ça comme ça, il était vrai que Cachalot était pas un type qui se soumettait facilement. Notre ami Evan avait déjà ce type sur le dos pour des raisons complètements fausses et stupides, enfin. Cela ne regardait pas la demoiselle, les affaires d’Evan étaient ses affaires. Cachalot devait sûrement avoir la rage, Evan ça l’amusait vraiment de le voir comme ça. De plus, la demoiselle sembla peu à peu finir ce qu’elle faisait, elle sembla murmurer quelque chose à l’homme apeuré, notre Evan n’allait pas demander ce qu’elle lui murmura, peut être que cela ne le regardait pas ? Sûrement… La demoiselle vint à répondre en ignorant cachalot et la potentialité que ses sbires reviennent, pour Evan c’était plaisant, il répliqua même.

« Vraiment ? Moi perso je me suis levé y a peu. »

Le jeune homme attendait désormais, Cachalot lui sembla ne pas vouloir bouger, entre la peur et la rage peut être ? Il n’empêcha pas que pour Evan cette demoiselle sembla être des plus intéressantes, la pensée même d’en apprendre d’elle le traversa. Apprendre… C’était comme pour récolter des infos après tout, bien sûr Evan avait une bonne bouteille qui l’attendait, fin il pourrait faire son choix en boîte, après tout connaître le gérant de la boîte était un petit avantage. Certes il n’avait jamais de ristourne, de plus de ça il s’en foutait. Mais ça lui arrivait d’avoir des infos sur ce qui se passait dans le coin. Certes… Des fois c’était pas utile, mais rien n’est à mettre de coté. A ses yeux chaque info pouvait avoir une valeur plus ou moins importante, mais elle avait de la valeur. Gardant son regard sur la demoiselle il reprit en indiquant la boîte de nuit qui était juste à coté.

« Là, sauf si tu veux aller autre part. Mais bon première fois que je te vois, t’es pas du coin j’imagine. »

La bonne mémoire d’Evan faisait qu’il se souvenait facilement des visages et des identités, très pratique ! Mais dans certains cas cela pouvait apporter beaucoup d’ennuis et de problèmes, bien que cela l’amuse lui. Son téléphone portable, celui à emmerdes se mit à vibrer, il le prit et décrocha rapidement pour avoir apparemment une conversation téléphonique.

« Halo ? Nan ça ira. T’inquiète pas… Bah écoute, t’es clients ont pas à craindre quoi que ce soit. Ouai je suis entier. Cachalot ? Tu veux lui parler ? Non ? Bah écoute, y se passera rien, pas besoin.  Ouai à tout à l’heure. »

Ce fut bref, l’interlocuteur raccrocha et Evan remit son tel en poche, fixant Cachalot et la demoiselle ensuite. Son appel téléphonique devait avoir duré à peine une minute, ne sachant pas si ils c’étaient dit des choses, moment qui lui sembla que très peu probable, une petite déclaration se fit.

« Bon, les flics peuvent passer à tout moment, pour moi c’est pas un soucis, mais j’ai soif alors si cela ne te dérange pas… Laisse le cachalot échoué ici ? Fin après tu fais ce que tu veux. »

Evan attendit alors que la jeune demoiselle se décide soit à le suivre, soit à rester s’occuper du cachalot échoué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 21
Nombre de messages RP : 7
Date d'inscription : 08/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 1B avec Anju Mishima
Études/Classe/Profession: Universitaire en droit
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Mer 15 Fév 2017 - 17:04







 ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV

Evan Mire]





« C’est la première fois que je le vois se soumettre comme ça. »

C'était normal. Il ne devait pas croiser des meufs comme moi tous les jours. C'était bon à savoir. J'aimais l'idée d'être unique. Et, quelque part, je me disais que deux comme moi... Ce serait invivable. Et puis... Je ne comptais pas être une demoiselle facilement « copiable ». Ce n'était et n'est toujours – pas mon désir. J'ignorais toujours l'homme au sol, nettoyant la lame pour la ranger, enfournant l'objet dans ma poche de jean. Rien que sentir le poids de l'arme dans mon vêtement me rassurait. C'était comme avoir retrouvé une vieille amie. Habituée à mon katana, je le regrettais, le poids et la taille plus conséquente me manquant. Mais à défaut de l'avoir, un couteau faisait l'affaire.

Le blondinet m'annonçait qu'il s'était levé il y a peu de temps. La chance. J'aurais bien aimé me réveiller maintenant. Mais on m'a forcé à préparer mes affaires, je suis sortie quelques heures pour éviter l'enfer d'être avec mes grands parents. Une heure de transport en commun pour aller à Yokohama et quatre heures pour arriver enfin à Kobe. Et une nouvelle heure de transport pour arriver à Amai. Il m'a fallu six putain d'heure pour venir et le type qui m'accompagnait, visiblement pour s'assurer que je n'allais pas m'enfuir, m'a empêcher de dormir. Et voilà comment, proche de minuit, j'ai débarqué ici... Alors oui, j'étais naze. Non pas fatiguée. Mais blasée...

J'observais la direction qu'il me montrait. La boîte que je venais de quitter... Je retins un soupire en souriant faiblement.

- Si tu veux. Je ne connais pas le coin, alors j'te suis.

Je devrais apprendre tout ce que l'on peut me proposer. Même si là... j'avais déjà vu ce que je voulais dans la boîte. Je ne disais rien, l'écoutant avant de le suivre. Je me retournais vers le mec au sol, haussant un sourcil avant de revenir vers Blondinet en souriant méchamment. Je le montrais du doigt, ce truc allongé avec mes initiales sur son torse.

- Tu pensais que je voulais rester avec lui ? Non merci. J'ai fait ce que j'avais à faire. Et merci de ta sollicitude, mais quand bien même les flics viendraient... Je peux m'en débrouiller. Je te l'ai dis... Je suis une grande fille.

Je me sentais mieux. Avoir gravé quelque chose dans une peau... me détendait. La mafia avait eu cet effet pour moi. Je me laissais à tenter d'imaginer ce qu'aurait pu donner une Kaede dans une autre famille. Peut-être que j'aurais été délicate et sensuelle. Peut-être que j'aurais eu peur dans cette ruelle. Peut-être que j'aurais été dans une autre Université, avec une recommandation. Peut-être. Il y avait pas mal de « peut-être ». Mais dans tous les cas, je détestais ce que j'imaginais.

Je m'avançais, le dépassant lentement avant de m'arrêter. Je me retournais pour l'observer, souriante.

- Tu m'y emmène ? Je viens tout juste d'en sortir et j'ai pas envie de rentrer de nouveau dedans seule ?


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

PROFIL
Nombre de messages : 31
Nombre de messages RP : 17
Date d'inscription : 02/02/2017

RPG
Fiche de personnage
Chambre: 2A
Études/Classe/Profession: 1 ère année.
Ma boîte à RPs:

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   Mar 21 Mar 2017 - 23:31

(Désolé du temps de réponse. Mais je pense que je vais supprimer mon personnage, je ne m’y vois pas dedans, fin j’ai pas le petit truc qui fait que ça me convienne… Désolé. )

La jeune femme était prête à le suivre, dans ce cas là pourquoi pas y aller au plus vite, Evan connaissait certes du monde, il n’avait pas que des ennemis. Cachalot était une des personnes qui pouvaient lui en vouloir pour divers raisons, mais toujours autour de certains domaine, en dehors Evan savait rester sympas et intéressant. Ne sachant pas en vérité si la demoiselle allait être une personne de son coté ou non. Mais pour le moment vu qu’elle était fraîchement arrivée. Autant essayer de lui faire visiter un maximum de lieu non ? Oui… Ce n’était pas une mauvaise idée dans la tête d’Evan, mais avant tout… Boire et se détendre un coup serait la meilleure des choses à faire, c’était pour cela que notre cher ami allait ouvrir le pas, un pas qui allait être calme et serein… Mais pas réellement car subitement quelque chose vint à se produire.

Le téléphone d’Evan se mit subitement à sonner, alors qu’il allait amener la demoiselle à la boîte, enfin, décrochant d’un soupire, il écouta attentivement semblant un peu embêté, le regard vers la demoiselle, un soupire et semblant devoir filer plus vite que son ombre apparemment… Evant était agacé et ça se voyait.


« Sérieusement... »

La personne au téléphone sembla vouloir pressé Evan, se dernier émit un large soupire avant de raccrocher, son regard vers la jeune demoiselle.

« Désolé, mais je dois changer mes plans, bonne soirée. »

Evan se mit donc à partir, se précipitant par les ruelles, il connaissait les raccourcit après tout. Mais son pas de course montra que c’était une affaire qui avait l’air importante.

(Réellement désolé de clore comme ça mais j’ai réellement pas d’inspiration ses temps ci et le personnage ne semble pas m’aider aussi. Faute à moi pardon encore!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



PROFIL

RPG

MessageSujet: Re: ♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]   

Revenir en haut Aller en bas
 
♫ Dansons mon chat ~ ♪ [PV Evan Mire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amai Gakuen :: Le coin détente :: RPs 2017-
Sauter vers: